les principes du Judo

Une Légende

3 principes essentiels et indissociables, retenus par Jigoro Kano, guident la pratique du judo.

Ju.
L'adaptation.

Le premier principe et celui de la souplesse, de la non-résistance, de l'adaptation. Il est si étroitement lié à la discipline qu'il lui donne son nom: faire du judo, c'est s'engager dans la voie (do/michi) de l'application du principe de l'adaptation (JU). Il invite à s'élever dans la pratique au-delà de la seule opposition des forces musculaires, pour parvenir à une véritable maîtrise des lois subtiles du mouvement, du rythme, de l'équilibre, des forces. Ju est une attitude.

Seiryoku Zenyo.
Le meilleur emploi de l'énergie.

Le second principe est la recherche du meilleur emploi possible des énergies physiques et mentales. Intégrant le premier principe et le dépassant, il invite à l'application de la solution la plus pertinente à tout problème : Agir juste, au bon moment, avec un parfait contrôle de l'énergie employée, utiliser la force et les intentions du partenaire contre lui-même... Seiryoku Zenyo est un idéal.

Jita Yuwa Kyoei.
Prospérité mutuelle par l'union des forces

Le troisième principe est l'entente harmonieuse, la prospérité mutuelle par l'union de sa propre force et de celle des autres. Découlant de l'application sincère des deux premiers principes, il suggère que la présence de partenaires et celle du groupe sont nécessaires et bénéfiques à la progression de chacun. En judo, les progrès individuels passent par l'entraide et les concessions mutuelles. Jita Yuwa Kyoei est une prise de conscience.

Le code moral du judo :

La politesse, le courage, la sincérité, le contrôle de soi, l'honneur, la modestie, le respect, l'amitié.

Les grades du judo.

Ceinture blanche Ceinture jaune Ceinture orange Ceinture verte Ceinture bleue Ceinture marron 1er à 5e Dan 6e a 8e Dan 9e et 10e Dan Source FFJDA (Fédération Française de Judo, Jujitsu, kendo et Disciplines Associées)